Haïti – Justice : L’OPC désapprouve l’émission de télévision de la PNH «Alo Lapolis»

g-11082L’Office de la Protection du Citoyen (OPC), Institution Nationale de promotion et de protection des Droits Humains, (INDH) félicite le haut commandement de la Police Nationale d’Haïti pour les nouvelles dispositions adoptées en vue de combattre le banditisme, favorisant ainsi l’établissement d’un meilleur climat de sécurité dans le pays. Toutefois, en tant que courroie de transmission des préoccupations de la Société Civile, notamment des organisations de défense des droits humains, l’OPC exprime sa profonde désapprobation sur l’émission intitulée « Alo Lapolis » instaurée depuis plus d’une décennie, par la Police Nationale d’Haïti (PNH), au cours de laquelle sont diffusées les images de personnes arrêtées, qui dans certains cas, sont contraints de faire des aveux.

Tout en reconnaissant les retombées positives en terme de visibilité des actions de la PNH, Florence Élie, la Protectrice du Citoyen, réaffirme que « ces pratiques publicitaires, portent de graves atteintes au principe de la présomption d’innocence, qui constitue un droit fondamental garantissant le droit à tout individu suspecté d’avoir commis une infraction, de ne pas être considéré comme coupable, avant d’avoir été jugé puis condamné par un tribunal impartial et légalement constitué. »

Dans le souci d’éviter aux agents de la fonction publique d’éventuelles poursuites, elle croit opportun de rappeler que, « lorsqu’un prévenu fait des aveux publics, officiellement à la télévision, lors d’une arrestation par la Police dans le cadre d’une enquête ou d’une instruction, des actions en réparation des dommages subis, peuvent être engagées contre les personnes physiques ou morales impliquées, aux termes des articles 27 et 27-1 de la Constitution de 1987. »

Par conséquent et conformément à ses attributions constitutionnelles et disposant de prescriptions légales pour proposer toute modification aux lois et aux règlements touchant les droits humains, la Protectrice du Citoyen, recommande que des dispositions soient immédiatement adoptées en vue du retrait temporaire de la diffusion de l’émission « Alo Lapolis », en attendant, qu’à l’instar des modèles utilisés en terre étrangère, les modifications techniques nécessaires soient apportés en vue d’effacer les visages et masquer les voix, tout en interdisant la diffusion des parties où des aveux seraient indûment déclarés.


Laisser un commentaire